J'ai annoncé précédemment que je parlerais de mon nouveau projet mais je voulais d'abord revenir sur un dernier élément qui manque encore à Une Histoire de la Rue : un protagoniste fort auquel le joueur puisse s'identifier. Nous avons décidé avec mon graphiste de ne pas montrer le héros du jeu : d'assimiler le joueur à ce personnage invisible, comme dans un FPS. Je me dis finalement qu'il s'agit d'une erreur. Le point de vue subjectif dans un récit ne permet pas vraiment de renforcer l'identification.

Dans un FPS tout le monde se fout du personnage : le jeu est entièrement centré sur le spectacle et la tactique. Par conséquent, ne pas voir le héros d'un FPS n'a aucune importance. Dans une histoire interactive comme la notre, je pense clairement qu'il s'agit d'une erreur: cela crée une ambiguité entre le personnage et le joueur et du coup ce dernier a l'impression de moins adhérer au récit, de ne pas bien comprendre où il se situe par rapport à l'intrigue... Alors que si on lui montre clairement un personnage, son apparence et son caractère, il n'a qu'à endosser le costume qui lui est présenté.

Sinon, la Rue existe désormais aussi en anglais... Traduit par mes soins, j'éspère qu'il est compréhensible et pas trop rempli de fautes. Nous l'avons déjà inscrit à l'IGF 2009 et à Dieu vat! Les réponses pour la séléction seront données le 5 Janvier 2009. Je viens de découvrir que l'IGF propose également un concours pour consoles portables. Prochaine étape donc : convertir la Rue en rom NDS homebrew d'ici le 26 Novembre !